A propos de la concurrence

Comment se situent les « supermarchés coopératifs et participatifs » dans le contexte concurrentiel marchand :
◦ que signifie être une coopérative de consommateurs,
◦ que change le fait d’être du secteur de « l’Économie Sociale et Solidaire »,
◦ le fait de recevoir des subventions publiques est-il une distorsion de concurrence,
◦ les coopérateurs prennent-ils la place de « salariés » ? Ceci affecte-t-il les conditions de concurrence ?
◦ quelle différence de risque personnel existe-t-il entre les entrepreneurs privés et les coopératives …
Quelques réponses à ces questions.

Qui concurrence plus l’autre : un commerce proche d’une coopérative ne vendant qu’à ses coopérateurs ou la coopérative elle-même ? (détail ici)

En sortant d’une coopérative ne vendant qu’à ses coopérateurs, un coopérateur est libre d’aller chercher dans le commerce local ce qu’il n’a pas trouvé à la coopérative. L’inverse n’étant pas possible. la « fuite » de clients ne peut jouer que dans un sens, celui défavorable à la coopérative.