Coquelicoop
 
Lettre d'info juin 2019
 

Vous avez adhéré à notre association et c'est tant mieux !
Vous prévoyez de le faire, le plus tôt sera le mieux !
Vous voulez faire connaître Coquelicoop auprès de vos associations et contacts, transmettez-leur cette lettre !

Dans tous les cas, vous souhaitez suivre l'évolution de ce beau projet qui ambitionne de proposer à des Consomm'actrices et des Consomm'acteurs des produits sains et éthiques et à des Producteurs de pouvoir travailler dans le respect de
la Nature et de l'Humain.
 
 
 
E-mail:contact@coquelicoop.fr
Site:https://coquelicoop.fr
Adhésion en ligne : Menu >> Nous rejoindre
Lien d'abonnement à cette lettreinfo sur la page d'accueil
Page:https://www.facebook.com/coquelicoop.fr
Si vous ne l'avez pas déjà fait, merci de prendre 5 minutes pour répondre à notre questionnaire, pour mieux connaître vos attentes et augmenter la crédibilité de nos dossiers de financement:https://coquelicoop.fr/q
 
 
          Début 2019, il a fallu créer l'Association, lui donner un nom, des statuts, et la faire enregistrer, ouvrir un compte bancaire, souscrire une assurance... Les démarches administratives n'ont pas manqué. S'y ajoute la recherche de financements.
           Puis les réunions se sont enchaînées pour organiser l'élargissement de nos contacts (Site Internet, facebook, réunions publiques, participation à des évènements...). C'est ainsi que nous vous avons rencontrés ou contactés.
            La recherche d' un local qui accueillera notre lieu de vente a nécessité des rendez-vous avec les Maires des Villes de notre secteur, plusieurs nous ont déjà reçus et nous allons en contacter d'autres.
Local publique ou privé, à chacun de faire des propositions... Vous aussi !
             Enfin, la prise de contact avec des producteurs représente aussi un point clé du projet. Des pistes se précisent : par exemple la collaboration avec Valbio Centre, un regroupement de 50 maraîchers autour de Blois, dont les produits ont été appréciés à la Fête des plantes et de la Nature.
            Vous le voyez, les actions n'ont pas manqué et le programme à venir est chargé. Mais l'enthousiasme avec lequel Coquelicoop est accueillie nous encourage et nous espérons que vous serez nombreux à nous rejoindre pour que nous prenions en main notre consommation.
Chacun, à sa mesure, peut apporter son aide et ses idées, alors n'hésitez pas !
 
 
 

Coquelicoop existe en tant qu'association depuis le 6 Février 2019.
        En 2018 une réflexion avait été menée et des supermarchés coopératifs et participatifs avaient été visités (La Louve Paris 18ième) et même des contacts assez approfondis noués avec Superquinquin (Lille/Fives) et Supercoop (Bordeaux/Bègles).
        Puis en toute fin d'année 2018, le groupe des 9 fondateurs et fondatrices s'est réuni pour fixer l'objet de Coquelicoop, ses valeurs et intentions, ses statuts et la trajectoire de son projet. Un nom et un logo ont été arrêtés.
        Début 2019 une Assemblée Générale constituante s'est tenue, un premier Conseil d'Administration élu (les 9 fondateurs et fondatrices) avec son bureau: Isabelle Gaubert (présidente), Dominique Colin (secrétaire) et Marie-Thérèse Firreri (trésorière).
L'association (à but non lucratif) peut exercer une activité commerciale et est en ordre de marche :
  • elle est enregistrée, publiée au JO et a un SIREN/SIRET.
  • elle a un compte en banque et une assurance pour ses réunions et participations aux événements publics.
  • son nom de domaine a été enregistré et son site Web créé https://coquelicoop.fr. Il permet en particulier d'adhérer et de faire des dons en ligne en utilisant les services de HelloAsso.
  • sa page Facebook https://facebook.com/coquelicoop.fr est active.
Février / Mars : le lancement
        Après avoir étendu le cercle des fondateurs par cooptation nous nous retrouvons à ce moment une vingtaine d'Adhérents dont une douzaine de « Pionniers actifs » qui s'investissent beaucoup.
Nous avons discuté des bases de notre projet, fixé notre feuille de route et nos priorités. et rédigé / mis en ligne tous les éléments d'informations nécessaires à nous faire connaître,
  • d'un public plus large en vue d'adhésions et de soutiens.
  • des acteurs institutionnels : mairies, conseil départemental et territorial, organismes financiers, etc.
Nous avons rencontré :
  • les Maires de Chevilly-Larue, l'Haÿ-les-Roses et Arcueil : l'accueil a été cordial et nous nous félicitons de leur support et encouragements (donnés verbalement).
  • puis avec la Mairie de Cachan.
  • La Coop des Dômes à Clermont-Ferrand et CoopCot. LaChouetteCoop à Toulouse a été contactée pour rechercher une mutualisation de moyens informatiques.

 
 
 
 
Stand de la fête des plantes
 
Fin mars notre première rencontre publique a lieu à la Ferme du Saut du Loup à Chevilly-Larue à l'occasion de la Fête des Centres Sociaux : notre première Réunion d'Information suit quelques jours plus tard le 18 avril à Chevilly-Larue, date qui marque le début de notre phase active de recherche d'adhérents et de soutiens.
Notre première Réunion d'Information à l'Haÿ-les-Roses, sous l'égide de l'Haÿ En Transition, a été reportée suite à un problème administratif de gestion de salle.
 
 

A la Fête des Plantes à l'Haÿ-les-Roses le 19 mai, notre stand rencontre un vif succès.
Une seconde Réunion d'Information a eu lieu à Chevilly-Larue le 25 Mai puis nous avons participé au Théâtre Forum organisé le 29 Mai par nos amis de l'Haÿcité sur le thème qui nous est cher « Développements et comportements éco-responsables ».
 
 
 
Bilan provisoire
        En 2 mois de communication et d'événements :
  • nous avons approximativement une grosse soixantaine de cotisations encaissées,
  • environ autant de personnes nous ont contacté par divers canaux et nous ont demandé comment adhérer.
  • une trentaine d'entre elles souhaitent rejoindre le groupe plus actif des pionniers bâtisseurs du projet. Nous sommes en train de les recontacter.
  • nous avons 170 réponses à notre questionnaire (pour partie des adhérents et contacts ci-dessus).
  • au total nous avons plus de 200 contacts qui nous suivent et sont abonnés à notre lettre d'information.
Le "Questionnaire Coquelicoop"
        A La Fabrique de Cachan, BGE Adil, qui nous suit pour la constitution de Plan d'Activité (Business Plan en anglais), nous a demandé une petite étude de marché basée sur un questionnaire en ligne pour connaître les habitudes et attentes sur l'achat alimentaire dans nos villes.
        Nous avons le grand plaisir de constater que les réponses sont nombreuses (170 à mi mai), spontanées au delà de nos cercles de contact associatifs. Elles nous apportent :
  • un réel enseignement car il s'en dégage le désir de venir même d'assez loin faire ses courses à Coquelicoop pour autant que ses objectifs soient atteints.
  • une écoute et attente fortes vis à vis des thèmes qui nous sont chers.
  • enfin des demandes de contact, des envies de participer activement, des commentaires souvent très encourageants.
        Nous ne manquerons pas de vous faire part dans une prochaine lettre-info de la synthèse de ce questionnaire et nous reprendrons sur notre site dans la "Foire aux Questions" les questions les plus pertinentes (et impertinentes) collectées.
La recherche des financements
        Les cotisations et les soutiens de nos adhérents sont la première source de financement de l'association.
        La vente de légumes à la Fête des Plantes était surtout démonstrative et attractive : nous y avons appliqué la règle future de Coquelicoop, ce qui a contribué (modestement) à améliorer notre trésorerie.
        L'essentiel de nos recherches de financements concerne l'ouverture du magasin, "l'épicerie de test" :
  • les frais éventuels d'agence, caution de loyer, ouverture des compteurs, etc.
  • son équipement lourd en chambre froide, linéaires réfrigérés, balances, caisses, etc.
  • des équipements plus légers, mobiliers, linéaires, etc.
  • les travaux de mise en conformité à l'ouverture et à l'accueil des adhérents.
  • la trésorerie des premiers mois car comme nous n'aurons probablement pas assez d'adhérents pour couvrir les frais d'exploitation courants.
Ces financements sont lourds et seront obtenus :
  • par des "subventions" correspondant à des dépenses d'équipements pérennes,
  • par des "prêts" bancaires en général cautionnés.
  • probablement par une campagne de financement participatif ("crowfunding").
Nous avons déjà de nombreux contacts et des dossiers en attente :
  • les CIGALES : la CIGALE de Fresnes nous a reçu et nous sommes convenus de nous revoir lorsque nous aurions avancé davantage. D'autres CIGALES sont aussi à contacter.
  • France Active nous a fait suivre par BGE Adil à La Fabrique de Cachan ( pour monter notre Plan d'Activité) : après plusieurs rencontres, ce dernier est dans une forme bien élaborée qui va continuer de s'affiner. Nos perspectives sur 4 ans sont prometteuses et réalistes (elles s'appuient sur des résultats réels de coopératives comparables Superquinquin entre autres).
  • Nous avons déposé un dossier de subvention auprès du Conseil Départemental qui désormais nous connaît bien : la réponse officielle est pour bientôt et la réponse officieuse est ... officieuse.
  • Nous préparons des dossiers de demande de subvention auprès d'autres organismes.
La recherche du local pour "l'épicerie de test"
        C'est bien entendu "le" sujet difficile pour toutes les entreprises naissantes de l'ESS (Economie Sociale et Solidaire) du territoire (et du Grand Paris au sens large).
Nous avons eu 2 propositions qui demandent à être étudiées avec les mairies qui nous les ont faites : à première vue elles sont délicates à concrétiser mais pas impossibles.
        Tout se tient : les mairies, les offices qu'elles peuvent solliciter, attendent de nous une crédibilité du projet, en termes de projections financières et de nombre d'adhérents ... et ceux-ci aimeraient savoir où va se trouver le local. Nous avançons en crabe : lors de nos premiers contacts nous étions une vingtaine, aujourd'hui entre adhérents réels et en devenir probables, nous sommes entre 120 et 140. Par ce poids, nous espérons bénéficier d'une écoute plus confiante lors de nos démarches.
        Idéalement, nous souhaiterions pouvoir commencer notre installation dans notre local entre fin 2019 / début 2020 : c'est de l'espérance pas une prévision !
Si vous disposez, ou savez qui dispose dans le domaine privé, d'un local pour l'épicerie de test (entre 120 et 200 m2), voire d'un hangar à équiper pour la coopérative (entre 400 et 600 m2) surtout n'hésitez pas à nous contacter.
La recherche de nos producteurs
        C'est à la fois un sujet à aborder assez en amont mais qui ne peut pas se contractualiser avant d'avoir un local.
        Notre premier contact concret a été avec ValBioCentre qui, à titre de démonstration, nous a livré des légumes pour la fête de plantes depuis son groupement de 50 maraîchers BIO autour de Blois.
        Nous avons plusieurs autres contacts plus informels mais prometteurs, en particulier dans des domaines qui sont souvent des points faibles des coopératives naissantes : boucherie, volaillerie, laiterie / fromages, agrumes, etc. Nous ne pouvons pas en parler davantage aujourd'hui mais l'attente des producteurs sur le terrain est réelle. Venez rejoindre la commission Achats pour apporter votre contribution et appréhender la complexité de cette mise en œuvre concrète : le monde paysan est à la fois chaleureux dans ses contacts et très professionnel.
La collaboration avec les autres coopératives
        Elle est importante et a porté sur de nombreux points comme par exemple :
  • des éléments de projection financière,
  • de nombreux conseils issus de leur expérience,
  • des références vers des fournisseurs de matériels,
  • la mutualisation (avec LaChouetteCoop, Supercoop, La Cagette) de l'hébergement de l'application intégrée de gestion du magasin : le logiciel open-source ODOO et les modules développés par La Louve pour la gestion des plannings des coopérateurs,
  • les références de certains de leurs fournisseurs (alimentation, hygiène, entretien).
La Louve est d'accès plus difficile en raison des nombreuses sollicitations dont ils font l'objet mais le contact est établi.
A suivre ...
        Les tâches qui sont devant nous sont impressionnantes et leur volume pourrait être décourageant. Pourtant nous les abordons avec optimisme,
  • parce que nous sommes poussés par un formidable élément de sympathie et les encouragements de nos, désormais nombreux, adhérents et soutiens,
  • parce que parmi nos nouveaux adhérents, plusieurs nous sollicitent pour participer activement et que notre noyau de pionniers peut progressivement doubler ou tripler et démultipliera notre capacité d'action,
  • parce que nous sentons progressivement nos interlocuteurs institutionnels prendre confiance en nous et commencer à nous proposer des aides plus concrètes,
  • enfin parce qu'en regardant où nous en étions il y a 4 mois nous mesurons l'ampleur des tâches accomplies et que nous en tirons une certaine fierté et y puisons l'énergie pour poursuivre.
 
 
Coquelicoop
25 rue des marguerites
94240 L'Haÿ les Roses
contact@coquelicoop.fr
 
 
Cet e-mail a été envoyé à {{ contact.EMAIL }}
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur Coquelicoop.
 
 
Envoyé par
SendinBlue
 
 
© 2019 Coquelicoop